LES COMPOSITEURS

Jo AKEPSIMAS

Chanteur et compositeur français d'origine grecque, né en 1940 à Athènes, Jo Akepsimas arrive en France en 1958. Il a alors 18 ans et commence des études de lettres classiques et de musique, prépare un doctorat sur Platon, puis il se consacre entièrement à la musique à 28 ans. Après avoir tenté de devenir prêtre chez les jésuites, il a préféré se consacrer à la musique. Croyant, très intéressé par la liturgie catholique et par la théologie sous-jacente, il se crée un style personnel inspiré par la musique classique, le jazz et le folklore. Il enregistre son premier disque en 1968, composé de chants destinés aux célébrations eucharistiques : Peuples battez des mains.
Jo Akepsimas compose des chants religieux et liturgiques depuis plus de 30 ans. Il a plus de 40 disques à son actif, soit plus de 500 titres. Il a collaboré régulièrement avec des auteurs de textes comme Didier Rimaud, Claude Bernard, Raoul Mutin et surtout Michel Scouarnec, avec qui il a créé un répertoire de chants liturgiques couramment utilisé dans les paroisses du monde francophone.
Sa deuxième passion est la musique pour enfants, aussi bien dans le domaine de la chanson profane que dans le domaine de la chanson catéchétique et liturgique ; avec Marie-Annick Rétif, dite Mannick, ils sont notamment à l'origine d'environ 500 chansons : la série Cigales, qui regroupe des chansons sans rapport direct avec la religion (Jo Akepsimas et Mannick avaient révolutionné la chanson pour enfants dans les années 70 avec leur collection de 45 Tours "Cigales"), la Chanson de l'Évangile en trois volumes, Comme un câlin, etc.
Il est l'auteur de la musique de nombreux chants religieux chrétiens et chants pour enfants. Il est également orchestrateur de nombreux disques, dont ceux de Mannick (Disque d'Or pour son premier album : Paroles de femmes).
En 1986, Jo Akepsimas a participé à la messe donnée en l'honneur de la visite du Pape à Notre-Dame de Paris.


Jean-Baptiste DU JONCHAY

Né en 1974, Frère Jean-Baptiste suit une formation de violoniste en Alsace et devient membre de la communauté franciscaine de Bitche. Sa rencontre avec le Père Marie-Joseph, compositeur et maître spirituel, l'encourage à composer des chants pour la liturgie. A cette même période, il se familiarise avec la guitare, le piano et les percussions. En 1996, il entre au carmel de Montpellier. Il y trouve les conditions de silence et de ferveur qui lui permettent d'enraciner et de déployer le don qu'il a reçu. Envoyé au couvent de Fribourg (Suisse) en 1998, il écrit pour le groupe "Prier, Témoigner" dont il rythme par ses chants, les rassemblements annuels.

Après un séjour chez les carmes à Toulouse, le Frère Jean-Baptiste poursuit sa formation à Fribourg.
Il a enregistré de nombreux disques, parmi lesquels "Mendiez l'Amour" pour la communauté franciscaine de Bitche, "Colombe de Feu", "Exister", "Marie, nous voulons voir Jésus" (écrit pour les Frères et Sœurs de la Congrégation Saint-Jean), "Je veux voir Dieu" qui rassemble des chants écrits en collaboration avec le Père Patrick Lemoine pour le 40e anniversaire de la mort du Père Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus (fondateur de l'Institut Notre-Dame de Vie), et son dernier disque, "Vous qui cherchez la Vie", douze chants composés d'après l'enseignement de Jean-Paul II et Benoît XVI, destinés aux jeunes et interprétés par le groupe ABBA, animateur de veillées d'adoration en l'Église Saint-Étienne du Mont.
Ses chants joyeux ou méditatifs sont accessibles à tous et conviennent particulièrement aux assemblées de jeunes. Son "Je vous Salue Marie" est au répertoire de très nombreuses paroisses.


Etienne DANIEL



Ses compositions font chanter toute la France depuis des années. Son "Gloria" est devenu célèbre.
Né en 1941, il fait ses études au Conservatoire de région de Nantes. Compositeur de musiques chorales, principalement aux Éditions à Cœur Joie et Philippe Caillard, il est également formateur en direction de chœur. Il compose depuis de longues années pour la liturgie. Il a notamment écrit une "Cantate en forme de colombe" en collaboration avec Didier Rimaud.



Pierre DOURY


​Pierre Doury étudie au Conservatoire de Versailles l'harmonie, le contrepoint, l'orgue, la composition et entre ensuite au Conservatoire de Paris. Il étudie parallèlement le chant grégorien, avec de nombreux séjours à Solesmes, et se passionne pour la musique liturgique. Maître de chapelle à Saint-Sulpice, il compose de nombreuses pièces pour l'office liturgique. Il est successivement directeur du Conservatoire de Saint-Maur, professeur d'analyse musicale et d'harmonie à l'École Polytechnique et professeur à la Schola Cantorum de Paris. Sa rencontre avec Armand Ory, puis avec l'Abbaye de Ligugé en 1985, est décisive. Il poursuit son travail pour la liturgie et également pour la liturgie monastique. Il vient de publier pour les Éditions Europart un recueil d'Ordinaires, ainsi que des chants pour les différents temps liturgiques.




Henri DUMAS

Né en 1933 à Lyon, Henri Dumas est chef de chœur et compositeur. Il suit les cours de Marcel Godard et se perfectionne à l'Institut de Musique Sacrée de Lyon. Ordonné prêtre en 1959, il a dirigé plusieurs ensembles (la maîtrise Saint-Gildas et la chorale Décibel Canto).

Depuis plus de quarante ans, il a composé un nombre impressionnant d'œuvres pour la liturgie. Il travaille beaucoup à la formation des moines et des moniales à la musique liturgique (psalmodie, choix du répertoire…) et intervient régulièrement auprès des monastères. Mais il reste persuadé que les paroisses peuvent aussi offrir une liturgie de qualité en y consacrant un peu plus de temps : "le souci de l'excellence n'est pas réservé aux seules communautés monastiques".

Laurent GRZYBOWSKI

Persuadé qu'une chanson peut changer le monde, Laurent Grzybowski sillonne depuis vingt ans les routes de France et d'Europe (40 000 kms par an) pour chanter la paix et la fraternité. Marié, père de quatre enfants, cet auteur-compositeur interprète ses propres chansons en concert et anime de grands rassemblements de jeunes : Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ), Frat des Lycéens, rencontres d'aumôneries ou de scoutisme... Il participe également à de nombreuses manifestations artistiques : Francofolies de la Rochelle, Festival "Dieu est rock" de Saint-Jean-de-Bournay (Isère), Festival de Pâques à Chartres, Festival des "Chansons et Musiques inspirées" de Xonrupt-Longemer (Vosges), Festival religieux d'expression artistique (FREA) au Vésinet (Yvelines).

Né en 1961 à Paris, Laurent Grzybowski a découvert l'amour du chant dès son plus jeune âge, au sein d'une célèbre chorale liturgique (fondée par le Père Gelineau à l'Église Saint-Ignace de Paris) dont il deviendra l'un des solistes attitrés : la chorale Mini-Hosanna. Après quinze années de pratique vocale et instrumentale (guitare et percussions), il se lance dans l'animation et décide de consacrer une large partie de son temps à l'écriture et à la composition musicale. Ses premières créations, en 1986, sont pour le Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ). Depuis, de nombreux mouvements et diocèses ont fait appel à ses talents.
Aujourd'hui son répertoire est double : liturgique et profane. Soucieux d'améliorer la qualité des célébrations chrétiennes, cet amoureux des belles liturgies consacre une large partie de son temps à former des jeunes et des moins jeunes à l'art de célébrer. Fort de son expérience et de ses connaissances liturgiques, il joue également un rôle de conseil auprès des communautés et des paroisses qui le lui demandent, pour mettre en œuvre des célébrations qui soient à la fois festives, profondes et conviviales. Auteur-compositeur reconnu, il a déjà créé et popularisé une centaine de chants pour les rassemblements et pour la liturgie. Parmi les plus connus : "Dieu est une fête", "Tu fais de nous un peuple de témoins", "Prenons le large", "Marie, témoin d'une espérance", "Porte ouverte à qui viendra", etc.
Dans le domaine profane, ses chansons s'inspirent de ses voyages et de ses rencontres tout autour de la planète. Car ce chanteur est également journaliste à l'hebdomadaire La Vie : loin de se contenter de décrire le monde, il veut contribuer à le transformer. Nourris de l'actualité, ses textes sont un appel à vivre ensemble, dans le respect des différences. Très marqué par le reportage qu'il a effectué au Rwanda pendant le génocide de 1994, où il a côtoyé la haine et la misère humaine, ce journaliste-chanteur vient de publier son huitième album au titre évocateur, "Mille raisons d'espérer". Parmi ces autres enregistrements, on peut citer : "Nous te chantons Jésus", "Fraternel", "Vers l'autre rive", "Des milliards de chemins", "Planète espérance", "Solidaire"…
Même si vous n'arrivez pas à prononcer son nom (dites Jibofski !), vous aurez envie de reprendre avec lui tous ses refrains. Ses concerts ont le don de réveiller en chacun des énergies insoupçonnées.

Jean-Pascal HERVY


Né en 1968, marié et père de trois enfants, Jean-Pascal Hervy fait ses études au conservatoire de Nantes. Titulaire d'une licence de théologie, il prend goût à créer des mélodies pour servir la liturgie et se forme auprès des compositeurs Christian Villeneuve, Etienne Daniel … Il a écrit plus d'une quarantaine de chants sur des textes de Claude Bernard. Il collabore aux revues « Voix Nouvelles » et « Signes Musique ». Il est Président de l'ACCREL (Association des Auteurs et Compositeurs de Chants Liturgiques) depuis janvier 2009



Anne-Marie HUE

Née  à Alençon, Anne-Marie Hue est professeur titulaire de chant choral (diplôme d'État de direction d'ensembles vocaux et de chant), chef de chœur en Basse-Normandie, pianiste, organiste et compositeur. Elle enseigne à l'École Nationale de Musique d'Alençon (classe de chant et de chant choral).
Également diplômée de l'Institut de Musique Sacrée de Paris (classes de direction de chœur, d'histoire de la musique, d'orgue et d'analyse harmonique), elle est assistante de Philippe Caillard au Conservatoire du 1er arrondissement de Paris et travaille avec Michel Piquemal, Loïc Pierre, Daniel Bagier, Pierre Calmelet et Olivier Opdebeeck. Elle enseigne la direction de chœur et le chant à la Mission Voix-Musique en Normandie.
Anne-Marie Hue est co-responsable, depuis 1997, de la Commission de Musique Liturgique du Diocèse de Sées. Formatrice depuis une dizaine d'années auprès des animateurs et chefs de chœur en paroisse, elle a composé en 1997 Voici le Jour qui vient, en 1998 Magnificat et en 2000 La Messe du Jubilé (Édition Nova Dies). Ses chants, très entraînants et priants, sont accessibles à tout type d'assemblée.


Patricia LEBRUN

Patricia Lebrun est entrée dans la Communauté apostolique Saint-François-Xavier (http://communaute-sfx.cef.fr) en 1983 pour répondre à l'appel de Dieu à consacrer sa vie au service de l'Evangile et de la formation humaine, intellectuelle et spirituelle de la jeunesse. Mathématicienne de formation, elle enseigne les mathématiques au Lycée Sainte-Marie de Neuilly, animé par la Communauté, et contribue de diverses manières à renouveler la pédagogie et à faire vivre les liens entre la culture et la foi.
Entre 1994 et 1997, elle réalise "Logique sans bosse" deux bandes dessinées assorties de fiches mathématiques, publiées par les Editions Pole-Archimède en 1997,  à destination des élèves des classes de 4ème/3ème et des classes scientifiques du Lycée.
La méditation de la Parole de Dieu et la formation reçue au cours de ses années d'études religieuses et théologiques dans la Communauté l'amènent à écrire des chants d'inspiration biblique. L'été 2000 est enregistré avec la Communauté et un chœur d'enfants un disque de ses premières compositions, "Un Feu sur la terre", qui témoigne de la grâce propre d'une vocation apostolique vécue en communauté auprès des jeunes.
Entre 2001 et 2008, elle travaille l'écriture et la composition musicales à la Schola Cantorum de Paris avec Pierre Doury, compositeur et ancien directeur du CNR de Saint-Maur des Fossé, et obtient le diplôme supérieur de Composition liturgique.
En avril 2008, dans l'intention d'accompagner la prière et de servir la liturgie des paroisses et des communautés, un second disque "Au Souffle de l'Esprit", fruit d'une riche collaboration, est enregistré à l'Abbaye de Ligugé, avec chœur à voix mixtes et à voix égales, flûte, hautbois, clarinette, orgue et quatuor à cordes. Il propose dix chants liturgiques ainsi que la Messe de Saint-François-Xavier. Les compositions empruntent diverses formes musicales, et sont également destinées à être chantées à l'unisson, voire  a cappella. Toutes les partitions de ce disque sont éditées par les éditions Europart-music de l'Abbaye de Ligugé. (nov. 2008)

Souhaitant répondre avec compétence à l'appel qui l'habite au service de la musique liturgique, Patricia Lebrun poursuit, en parallèle avec l'enseignement des mathématiques, son double travail d'écriture des textes et de composition musicale.
Elle continue de mener une réflexion sur la manière dont la musique et les chants religieux peuvent être aujourd'hui une médiation privilégiée pour la formation de la vie intérieure et les semailles de la Parole ... et  reste très désireuse d'y travailler avec d'autres.

Patrick LEMOINE

Né à Bordeaux en 1946, Patrick Lemoine est prêtre de l'Institut Notre-Dame de Vie, fondé en 1932 par le Père Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus, carme déchaux, en France, à Venasque (Vaucluse), et qui se compose de trois branches autonomes qui vivent du même esprit : branches féminine et masculine laïques, branche sacerdotale. L'Institut Notre Dame de Vie vit de l'esprit du Carmel.
Patrick Lemoine est aujourd'hui chapelain du pèlerinage de Lisieux. Autodidacte, il compose depuis trente ans des chants liturgiques pour les besoins de sa communauté. Compositeur de la Messe de Saint-Norbert, qui est désormais au répertoire de nombreuses paroisses, il met également en musique les poèmes de Sainte-Thérèse et a écrit des chants pour la formation spirituelle des enfants.

Philippe ROBERT

Marié et père de famille, Philippe Robert est licencié en histoire de  l'art, archéologie, musicologie et titulaire du diplôme du Jury d'État  de pédagogie musicale. Organiste de paroisse depuis 35 ans, il a  enseigné l'histoire de la musique dans les Académies de musique de  Liège et de Visé jusqu'en 1992 Actuellement, il est professeur de  pédagogie musicale pour les futures institutrices maternelles de  l'ISELL Sainte-Croix à Liège. Il collabore à diverses revues liturgiques : Feu Nouveau, Signes  Musiques, Signes d'aujourd'hui, Voix Nouvelles... Il a notamment  publié trois livres : Chanter la Liturgie aux Éditions de l'Atelier  (Cantare la Liturgia, édition Elledici), L'Abécédaire du chant  liturgique aux Éditions Saint-Augustin, et Joseph Gelineau, pionnier  du chant liturgique en français chez Brepols. Compositeur de chant liturgique, il a collaboré à l'édition du Missel  Noté de l'Assemblée (Brepols) et aux manuels francophones, Chants  notés de l'Assemblée (Bayard) et Chrétiens en prière (Magnificat). Il  a composé de nombreux chants et enregistré plusieurs disques :  Chantons avec toute l'Église, Marie, Mère de la Vie, La Source de la  Vie, Aujourd'hui, Le chant au Bien Aimé, avec les Bénédictines du  Sacré-Cœur de Montmartre ; Comme va l'espérance, avec les Moines d'En  Calcat ; O jour si plein de joie, avec les Moines de la Pierre-Qui-  Vire ; Ma joie dans ta louange avec les Annonciades de Thiais. Il a  également écrit une cantate de la création sur un texte du Frère David  d'En Calcat : Le chant du premier jour, Éditions Schola Cantorum. Un  Lucernaire qui a été créé à Liège en novembre 2005 et la Cantate de  Saint-Christophe créée pour le 50ème anniversaire de la Basilique de  Charleroi , le 8 mars 2008. Il a enregistré, en 2007, avec l'ensemble  Cinq Mars, Jour du Seigneur, jour d'allégresse (Bayard musique) 
comprenant la Messe des Prémontrés.Sa musique est chantée dans de nombreux monastères et paroisses.

Jean-Jo ROUX

Né à Saint-Philbert de Grandlieu (44) en 1946, Jean-Jo Roux est tombé tout petit dans la musique, mais c'est sans potion magique qu'il a fait toutes ses gammes, accordant harmonieusement une vocation d'enseignant, une passion pour la création (de nombreuses œuvres symphoniques, 3 cantates, 1 oratorio et deux requiem) et un tempérament de chef d'orchestre.
Musicologue, chef d'orchestre, chef de chœur et compositeur, il est officier des palmes académiques. Il écrit pour la liturgie depuis de nombreuses années (auteur notamment du célèbre "Alleluia" de Saint-Augustin).
Il fut le fondateur d'une émission sur le chant choral du temps des radios "libres".
Il créa l'Ensemble Ligeralis d'Avrillé qu'il dirigea pendant 10 ans et fut à l'origine du festival Anjou-Chorales.
Mais son enfant chéri est resté l'orchestre du lycée David d'Angers(49), l'OLDA, qu'il a créé en 1983. Professeur agrégé de musique au collège-lycée, il a réussi le pari d'y recomposer chaque année un nouvel orchestre, en renouvelant le quart des effectifs et avec le souci de préserver une qualité et un enthousiasme que les mélomanes angevins apprécient depuis longtemps (85 musiciens de la sixième à la terminale). Et ils ne sont pas les seuls : cet orchestre s'est produit à Houston, New York, Dallas, La Nouvelle-Orléans, Vienne, Copenhague, Prague, Montréal, Shanghai, Pékin et Bamako… 23 ans plus tard, il vient de donner son dernier concert et de transmettre sa baguette.
Il a créé un nouvel orchestre symphonique sur Angers, Scènefonia ; comme son nom l'indique, il se propose d'interpréter et de créer des musiques de film et de scène. Jean-Jo Roux en a pris la direction musicale.
Il est le compositeur de chants liturgiques, repris et aimés dans de nombreuses paroisses de France.

Frère David Marc TARDIF D'HAMONVILLE, o.s.b.


Après l'obtention de son CAPES de Lettres Classiques en 1975 et s'être consacré une année à l'enseignement, frère David quitte l'enseignement public pour se consacrer à l'une de ses passions : la peinture. De 1978 à 1986, il s'établit dans les Gorges du Tarn puis à Toulouse et vit de son art : expositions personnelles et collectives. Il se lance également dans la réalisation de vitraux à partir de 1984. En septembre 1986, il fait son entrée à l'Abbaye bénédictine d'En Calcat (Tarn) et prononce ses voeux définitifs en 1993. Il se forme parallèlement à la théologie à l'Institut Catholique de Toulouse puis au Centre Sèvres à Paris. Il a collaboré à la "Bible d'Alexandrie", études de la Septante, sous la direction de M. Harl, Université Sorbonne, Paris IV et de 1996 à 2006 a participé à la nouvelle Traduction Liturgique de la Bible, à la demande de la CEFTL.
Depuis 1991, en collaboration avec la "section-textes" de la Commission Francophone Cistercienne (CFC) il écrit de nombreux hymnes pour le répertoire monastique en lien avec des compositeurs de chant liturgique. Il a écrit des livrets de plusieurs cantates : "Le Chant du Premier Jour" et la "Cantate de Saint-Christophe" musiques de Philippe Robert, la "Cantate de Sainte Cécile" pour l'an 2000 à la Cathédrale d'Albi, musique de Pierre Barthez.
Il a notamment publié en 2000 les "Proverbes", traduction du texte grec de la Septante, introduction et notes, vol. XVII de la collection "La Bible d'Alexandrie" ed. Le Cerf, Paris 2000, ainsi que de nombreux articles pour la revue du Carmel (n° 770 "Morale et Liturgie : soeurs et servantes") la revue liturgique de la CFC ("Hymnes pour le répertoire monastique") et la revue la maison Dieu n° 210 ("Le Christ dans l'hymne : trois exemples").
Il poursuit son travail de peintre-vitrier à l'atelier de vitraux de l'Abbaye d'En Calcat et depuis 2003 est responsable de la liturgie et maître de choeur à l'Abbaye.

Le  23 Janvier 2009, ses frères moines de la Communauté de l'Abbaye Saint Benoît d'En Calcat l'élisent comme 8ème Abbé de leur monastère.


Michel WACKENHEIM

Michel Wackenheim est curé de la paroisse Saint-Louis de la Robertsau à Strasbourg, responsable diocésain de pastorale liturgique et sacramentelle, de musique sacrée et d'art sacré, rédacteur en chef de Signes d'aujourd'hui et de Signes Musiques. Il est l'auteur, aux Éditions Salvator, de : Découvrir le Notre Père, Découvrir le chemin de croix, Découvrir la prière du Rosaire et Le Rosaire médité et chanté.
Créé en 1975 par Michel Wackenheim, curé de campagne en Alsace, Signes d'aujourd'hui a été repris par Bayard et se vend à 35 000 exemplaires. Signes Musiques, créé en 1990, se vend à 33 000 exemplaires. Ils s'appliquent à répondre concrètement à l'ensemble des questions d'animation liturgique que peuvent se poser des communautés urbaines ou rurales, célébrant avec ou sans prêtres, en recommandant des sessions de formation.